Connecte-toi avec nous

Non classé

Togo / UK : Quand les autorités universitaires roulent les étudiants dans la farine

Publié

on

La semaine dernière a été mouvementée à l’Université de Kara. Pour cause, des étudiants de Lettres Modernes réclamant leurs allocations. Comme à leur habitude, les autorités universitaires ont répondu par la force.

Ainsi, des étudiants ont été bastonnés et 4 autres arrêtés. Afin de réclamer la libération de leurs camarades, les étudiants ont décidé de lancer un campus Mort vendredi. Campus Mort avorté avec la promesse des autorités de libérer les étudiants à condition que les cours reprennent cette semaine. Le procès des quatre étudiants prévu mardi dernier a été reporté sans aucune raison. 

Ainsi décision est prise par les étudiants de relancer un nouveau mot d’ordre de Campus Mort ce mercredi. Selon l’un des délégués de l’Université de Kara, « après avoir fait les cours lundi et mardi, on a constaté que l’administration ne tenait plus à ses promesses». 

Et de poursuivre au micro de Victoire Fm: «Les étudiants et les délégués d’amphi se sont réunis pour décréter un campus mort jusqu’à nouvel ordre. On n’a pas de source fiable. Tantôt on nous dit que ces sont les autorités universitaires, tantôt c’est le procureur». 

Encore une violation des droits de l’homme. Selon le délégué, «ceux qui étaient arrêtés n’étaient même pas parmi les manifestants, ils ont été ciblés puisqu’on les a poursuivi jusqu’à leur demeure pour les arrêter». 

Les étudiants, pour éviter les arrestations et les bastonnades des corps habillés qui ont envahi l’université, ont préféré leur abandonner le temple du savoir et rester chez eux. Le campus mort se poursuivra jusqu’à la libération des étudiants.

SOURCE : LomeCrhono

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Non classé

Côte d’Ivoire / Promotion de l’excellence : Le Professeur Lazare Poamé Meilleur Président des Universités publiques de Côte d’ivoire 2019

Publié

on

Le Professeur Lazare Poamé, Président de l’Université Alassane Ouattara (UAO), a reçu des mains de M. Eugène AkaAouélé, Ministre de la Santé et de l’hygiène publique, le vendredi 27 décembre 2019, à Abidjan-Plateau, le « Grand Prix Or du Meilleur Président des Universités publiques de Côte d’ivoire 2019 »

Cette distinction est l’œuvre de  l’organisation « Afrique Vérité » qui a  suivi à la trace tout le travail qui met en évidence les compétences à la fois scientifiques et managériales du Professeur Lazare Poamé.

A l’occasion de la cérémonie de remise, plusieurs personnalités étaient présentes.  Au nombre de celles-ci, M. Siaka Ouattara, Secrétaire d’État chargé du service civique.

« C’est un sentiment de joie qui m’anime, comme c’est le cas pour toute personne qui reçoit une distinction ou un trophée. Ce prix est la résultante d’un travail collectif, celui de mes collaborateurs de l’Université Alassane Ouattara (UAO), des enseignants, du personnel administratif et de nos étudiants. Par le travail de ces animateurs admirables de l’UAO, qui compte plus de vingt-cinq mille (25 000) âmes.  Par-delà les acteurs de l’UAO, il convient d’associer à ce Prix les contributions remarquables de mes collègues Présidents des Universités publiques qui m’ont appris, nolens volens, à dialectiser les avis sur des sujets délicats.

Naturellement, le travail de tous ces acteurs n’aurait pu être possible sans l’appui constant du Gouvernement avec lequel les Universités s’apprêtent à entrer dans l’esprit des Contrats de performance pour être des Institutions plus compétitives. Nous n’aurions pu y arriver sans l’appui particulier du Ministre de l’enseignement supérieur qui a fait de la pacification des espaces universitaires sa priorité. Qui me soit donc permis de leur exprimer ma profonde gratitude. Ces remerciements s’adressent aussi à tous les membres du Cabinet du Ministre et des Directions centrales de l’enseignement supérieur et de la Recherche scientifique », a t-il déclaré.

Il est bon de noter que cette Institution a déjà glané d’importants lauriers tels que trois fois lauréate du Prix d’excellence du Président de la République récompensant les meilleurs enseignants-chercheurs de Côte d’ivoire, Des taux de réussite de 100% aux concours d’agrégation de Médecine, de Sciences économiques et de Sciences juridiques ainsi qu’au CTS CAMES pour la Titularisation en Lettres et Sciences humaines, lauréate des Olympiades universitaires du CAMES, ce  qui a permis de faire des étudiants de l’UAO les meilleurs du continent, de l’espace CAMES, dans les domaines de la gestion, de l’économie, de la géographie et de la biologie appliquée.

Sans omettre que  l’UAO est l’une des rares Institutions universitaires où les étudiants peuvent obtenir deux diplômes pour le Master d’entomologie médicale et vétérinaire, l’un ivoirien et l’autre, français délivré par la France.
Source : enseignement.gouv.ci

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’ivoire / Les meilleurs élèves du primaire public de Tiassalé récompensés

Publié

on

Une centaine d’élèves du primaire public de Tiassalé ont été récompensés, jeudi, par un cadre de Tiassalé, Alpha Dramane Sanogo.

Le député de Tiassalé-Morokro, Noëlle Boni Ekponon, au nom du donateur a primé les quatre premiers élèves des classes préparatoires et élémentaires (CP et CE1) et les vainqueurs du concours de lecture organisé entre les écoles des IEP 1 et, IEP 2

Dans les locaux du groupe scolaire Municipalité, le député Tiassalé-Morokro a encouragé les élèves à travailler davantage.

Le directeur départemental de l’éducation nationale, Mme Béatrice Anoma a salué les différentes actions du donateur dans le cadre de l’équipement, de la réhabilitation ou encore de la construction d’écoles et de bureaux administratifs à Tiassalé.

la rédaction / AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

Non classé

Baccalauréat 2019 / Une centaine de candidats absents au centre du lycée moderne 2 d’Abobo

Publié

on

Une centaine de candidats sont absents aux épreuves écrites du baccalauréat, session 2019, au centre du lycée moderne 2 d’Abobo, au Nord d’Abidjan, a relevé à l’AIP, mercredi, le président du jury, Dr Archer Maurice.

Il s’agit de 116 candidats absents sur 749 candidats qui subissent les épreuves écrites du BAC. Toutefois “les épreuves écrites se déroulent bien dans l’ensemble”, a rassuré Dr Archer, précisant que tout est mis en place pour une prise en charge optimale d’incidents, notamment des  cas de choc psychologique éventuel. Une infirmerie est ouverte à cet effet au sein du centre.

Le lancement des épreuves écrites du baccalauréat au lycée moderne 2 d’Abobo, lundi, a eu lieu en présence de la directrice régionale de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle Abidjan 4 , Mme Diaby Fanta et des autorités municipales et coutumières locales.

SOURCE: (SCDA/MENETFP)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 033 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook & TWEETER

SUIVEZ-NOUS SUR TWEETER

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE

Show Buttons
Hide Buttons