Connecte-toi avec nous

CONCOURS INTERNATIONAUX

Education / Niger : Lancement d’un concours de recrutement de 50 nouveaux magistrats

Publié

on

Le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou a procédé, ce samedi 27 juin 2020 à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), au lancement du concours direct d’entrée en première année de la section magistrature de l’Ecole de Formation Judiciaire du Niger (EFJN).
Ce concours vise à recruter 50 nouveaux magistrats. Ils sont 777 candidats, parmi lesquels 197 féminins, qui sont à l’assaut des places disponibles. Ils subiront, du 27 au 28 juin 2020, quatre épreuves dont ; procédure pénale, droit administratif, droit civil et culture générale.

En procédant au lancement de ce concours organisé dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19, le Ministre Marou Amadou a rassuré les candidats sur le fait que « toutes les dispositions ont été prises pour que ce concours soit transparent et équitable ».
Il a également voulu rappeler le laborieux processus qui a conduit à l’organisation de ce concours, notamment la procédure qui a consisté à recourir devant le Conseil d’Etat afin de permettre aux détenteurs de Master 1 en droit de pouvoir y participer, contre l’avis du Syndicat Autonome des Magistrats du Niger (SAMAN).

Cette ouverture, a expliqué Marou Amadou, aura le mérite de permettre de former, pour la première fois, 50 nouveaux magistrats au Niger et ainsi combler, au fur et à mesure, l’insuffisance criarde des magistrats dont souffre la justice nigérienne.
Le Niger compte actuellement moins de 500 magistrats pour un besoin évalué à plus de 1500 pour couvrir l’ensemble du pays. Et parce que « chaque citoyen nigérien a le droit d’avoir son juge naturel à côté de lui, il faut des juridictions dans tous les coins et recoins du pays », a estimé le Ministre de la Justice, qui a également fait savoir que son département ministériel, dans cette lancée, a déjà créé des juridictions au niveau de tous les départements (63) et communes (265) du Niger qu’il va falloir doter en juges.

Source : aniamey

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Bénin / Cep 2020 : Salimane Karimou exige le respect des gestes barrières

Publié

on

Dans un contexte de pandémie, aucune mesure n’est à banaliser. A travers une note de service de ce 02 Juillet, le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou invite les chefs centres et les surveillants de salles de l’examen du Certificat d’Etudes Primaires (Cep) au respect strict des mesures pour éviter le risque de contamination du coronavirus aux candidats. L’utilisation du gel hydro-alcoolique, le port des masques de protection, le respect de la mesure de distanciation sociale et le respect du livret de bord du chef centre sont les mesures à prendre pour le déroulement de cet examen

Source : acotonou.com

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Bénin / Cep 2020 : 206 313 candidats à l’assaut du 1er diplôme scolaire

Publié

on

L’examen du Certificat d’études primaires (Cep), session de juillet 2020 démarre ce jour sur toute l’étendue du territoire national. Au total, 206 313 candidats dont 96.614 filles vont plancher dans 746 centres. Aussi, 77 sont-ils des candidats à besoins spécifiques, 52 sourds-muets, 19 aveugles et 6 sont des candidats à infirmité motrice d’origine cérébrale (Imoc). En prélude au lancement officiel de cet examen qui aura lieu à Bantè, le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, a, dans un message, rassuré et encouragé les candidats, les surveillants ainsi que les superviseurs. « Respectez les consignes des surveillants en salle et travaillez en toute confiance. Rendez-vous tôt dans vos centres munis de vos pièces d’identité et ne cédez en aucune manière à la tricherie », a-t-il dit à l’endroit des candidats. Le ministre les a également rassurés sur les dispositions prises par le gouvernement en cette crise de la pandémie du Coronavirus en vue du bon déroulement de l’examen. « Pour éviter les pertes de temps, le gouvernement a mis à votre disposition du gel hydroalcoolique pour la désinfection des mains en lieu et place de l’eau et du savon. Il ne vous reste qu’à respecter les règles de distanciation sociale et du port de masque pour être totalement en sécurité », a-t-il ajouté.
Aux parents d’élèves, Salimane Karimou les a exhortés à aider les enfants à prendre leurs précautions, notamment l’attention aux fournitures nécessaires, la vérification des cartes d’identité ou scolaires, la disponibilité des tenues imperméables. « Rehausser leur moral par des encouragements de toute nature comme vous savez le faire si bien. Renvoyez-les vite au lit pour les réveiller tôt et les accompagner dans les centres à temps tout en respectant les gestes barrières liés à la Covid-19 », a-t-il dit. Il a demandé aux chefs de centre et surveillants de salle de faire preuve de sagesse, de responsabilité, de professionnalisme et d’accomplir leur mission, dans le strict respect des dispositions légales et réglementaires.

Source : acotonou.com

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Education / France : La DGSE est surprise par le faible niveau des candidats à son concours

Publié

on

Le jury du concours estime que trop de candidats ne savent pas répondre à des «questions pourtant simples et accessibles».

Pour intégrer la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), il ne suffit pas de regarder la série à succès Le Bureau des Légendes. Les candidats l’ont appris à leurs dépens. Les services de renseignements ont publié en avril 2020 le rapport du jury du concours externe pour l’accès à l’emploi de secrétaire administratif spécialisé (SAS). Ce dernier s’est déroulé du 20 au 31 janvier 2020. Et les résultats de certains candidats ont surpris les examinateurs, qui ont relevé «d’importantes lacunes». «Hormis les lauréats, le jury a noté chez les candidats un manque de préparation et de connaissances rédhibitoire pour prétendre à un corps de fonctionnaire de la DGSE», indique le rapport.

Le jury précise également que le niveau global des 400 candidats était «moyen malgré une majorité de profils ayant suivi des cursus universitaires de deuxième cycle (niveau Master 2)». Une incompréhension pour les examinateurs, qui indiquent avoir «sanctionné les candidats ne sachant pas répondre à des questions pourtant simples et accessibles».

Des candidats mal préparés

Cette année, les candidats postulaient pour 14 postes différents: 10 dans la spécialité«rédaction et analyse dans les domaines de la géopolitique», 2 dans la spécialité«rédaction, administration générale» et 2 dans la spécialité«langues: arabe littéral». Concernant cette dernière filière, le jury a finalement décidé de ne pas admettre de candidat «dans la mesure où aucun d’entre eux n’a démontré avoir une connaissance suffisante de la DGSE et de ses missions pour pouvoir se projeter, avec conviction, dans un poste correspondant à cette spécialité».

En règle générale, les candidats n’étaient pas non plus préparés à l’épreuve orale d’introduction, d’une durée de dix minutes. Ils «se sont présentés à l’oral sans y être préparés, improvisant une présentation rapide de leur parcours alors qu’il était attendu un exposé structuré mettant en avant leurs motivations à intégrer la DGSE en tant que SAS», précise le rapport.

Un manque d’originalité dans les CV

L’orthographe et le manque d’originalité dans les CV et les lettres de motivation ont également été relevés, «alors que ces documents sont la première impression que se fait le jury du candidat. Trop généralistes ou identiques à ceux adressés à d’autres concours, ils ne permettent pas de saisir les motivations spécifiques du candidat».

La DGSE cherche à augmenter ses effectifs. D’ici 2022, elle prévoit de recruter 1500 civils et militaires pour renforcer ses effectifs. Ses offres d’emploi sont communiquées auprès des universités ou des grandes écoles d’ingénieurs, militaires, ou Sciences Po. Depuis peu, les annonces sont également visibles sur la page LinkedIn de la DGSE, ou sur leur chaîne YouTube.

 

Source : etudiant.lefigaro

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 319 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook & TWEETER

SUIVEZ-NOUS SUR TWEETER

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE

Show Buttons
Hide Buttons