Connecte-toi avec nous

TIC - TECH - TICe - INNOVATIONS

Côte d’Ivoire-Inter / New York : Apple nie le retrait abusif d’apps concurrentes

Publié

on

Accusée d’avoir banni de manière arbitraire 11 des 17 apps de suivi d’utilisation et de contrôle parental les plus populaires sur l’App Store, Apple a réfuté avoir agi pour des raisons concurrentielles, à la suite d’un article du New York Times paru samedi. Ces apps répliquent en effet la fonctionnalité Temps d’écran, introduite par Apple sur ses appareils avec le système d’exploitation mobile iOS 12.

Selon Phil Schiller, vice-président du marketing du géant de Cupertino, le ménage sur la boutique en ligne s’imposait pour préserver la vie privée et la sécurité des utilisateurs. Le problème concerne une utilisation incorrecte de la technologie MDM (Mobile Device Management), a-t-il informé. Normalement destinée au monde des entreprises, elle permet de contrôler les appareils des employés et d’accéder à des informations, comme la localisation, l’utilisation des apps, l’historique de navigation, aux comptes de messagerie, ou même supprimer des données à distance.

Or, dans des apps privées, cette technologie peut constituer un danger, explique Apple. Dans un communiqué officiel, la société écrit que «des recherches montrent que les profils MDM pouvaient être utilisés par des pirates pour obtenir l’accès à des fins malveillantes». «Les parents ne devraient pas avoir à échanger leurs craintes concernant l’utilisation des appareils de leurs enfants contre des risques pour la vie privée et la sécurité», estime encore l’entreprise californienne.

SOURCE: (lessentiel.lu)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TIC - TECH - TICe - INNOVATIONS

Technologies / Intelligence artificielle: sommet le 28 février à l’Académie pontificale pour la vie

Publié

on

L’Académie pontificale pour la vie organise un forum sur l’intelligence artificielle le 28 février prochain, en présence du président de Microsoft, de dirigeants d’entreprises de haute technologie et d’hommes politiques.

«RenAIssance. Pour une Intelligence artificielle humaniste», c’est le thème du grand colloque qui se tiendra le 28 février prochain entre les murs du Vatican, sous l’égide de l’Académie pontificale pour la vie.

Signature d’un appel pour l’éthique dans l’IA

Le président du Parlement européen, l’Italien David Sassoli, et le directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (la FAO), le Chinois Qu Dongyu, participeront aux travaux.

Dans la matinée, Microsoft et IBM signeront un Appel pour l’éthique (Call for Ethics), afin d’aider les entreprises dans un processus d’évaluation des effets des technologies liées à l’intelligence artificielle, des risques qu’elles comportent, des modes de régulation possibles, aussi sur le plan de l’éducation.

Lors d’une visite au Vatican le 13 février 2019, au cours de laquelle il avait rencontré le Pape François, Brad Smith, le patron de Microsoft, avait confirmé l’intérêt et l’engagement de son entreprise pour les questions éthiques liées au développement de l’intelligence artificielle.

Iniquité introduite par l’IA

Pour Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la vie, les dangers sont clairs. «Avec le développement de l’Intelligence artificielle, le risque est que l’accès et le traitement soient sélectivement réservés aux grands holdings économiques, aux systèmes de sécurité publique et aux acteurs de la gouvernance politique. En d’autres termes, l’équité dans la recherche d’informations ou dans le maintien du contact avec les autres est en jeu, si la sophistication des services sera automatiquement retirée à ceux qui n’appartiennent pas à des groupes privilégiés ou n’ont pas de compétences particulières», prévient le prélat italien.

Le sommet du 28 février aura lieu dans l’Auditorium de la Via della Conciliazione, à Rome. Il conclura les travaux réalisés en ateliers les deux jours précédents, en salle du Synode, et qui ont pour thème «Le bon algorithme. Intelligence artificielle: éthique, droit, santé».

Ces dernières années, l’Académie pontificale pour la vie a manifesté un intérêt certain pour les sujets liés aux nouvelles technologies. Son Assemblée annuelle était consacrée à la robotique en 2019. Une démarche en résonnance avec la demande du Pape à l’Académie «d’entrer dans les territoires de la science et de la technologie pour les traverser avec courage et discernement».

De part et d’autres, des craintes s’expriment sur le recours à l’Intelligence artificielle, notamment sur les plans de vie privée, de surveillance massive – via la reconnaissance faciale-, de manipulation politique et bien d’autres.

Inscriptions et renseignements

Source : Alome.com

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

TIC - TECH - TICe - INNOVATIONS

Technologies / Le Forum ivoirien du digital officiellement lancé à Abidjan

Publié

on

La première édition du Forum ivoirien du digital (FID) prévue les 3 et 4 mai prochains a été officiellement lancée le 7 février 2020 au cours d’une conférence de presse au Roof de Biéttry à Abidjan.

Olivier Depekine, le directeur des opérations, le premier à ouvrir la série des interventions à cette rencontre, a donné les explications sur l’organisation pratique notamment les coûts des stands, les partenariats, et les sponsors. A sa suite Sarah Thomas, directrice de l’agence de communication Neo Concept en charge du FID a expliqué les modalités du Forum qui se tiendra à l’hôtel Azalaï en Côte d’Ivoire, en présence de l’équipe Facebook Afrique, le partenaire officiel. Elle a indiqué que les internautes, d’ores et déjà, peuvent s’inscrire sur la page Facebook du Forum en envoyant le mot « BONJOUR » via la messagerie tout en annonçant que la billetterie sera ouverte deux semaines avant l’événement pour les conférences et début mars pour les ateliers spécialisés payants.

Durant deux jours, le FID donnera lieu à des conférences, panels et ateliers spécialisés. Et à ce niveau, les organisateurs ont assuré que les dispositions sont prises pour que les conférences et ateliers soient accessibles aussi bien sur place qu’en streaming.

Ensuite, elle a fait savoir que Neo Concept est l’interlocuteur de toutes les personnes désireuses de participer ou d’exposer à ce grand partage du digital.

Présente également à cette rencontre avec la presse, la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté représentée par sa directrice Sophie Koné a confirmé sa participation au FID et indiqué qu’elle interviendra dans un atelier sur les blockchains et leur utilisation dans le foncier.

Pour la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté, le FID est également une initiative idéale pour valoriser la liberté et la paix en Côte d’Ivoire.

En outre, Maxime Allah, responsable commercial et des partenariats de Go Africa Online, structure de référencement et de promotion digitale des entreprises a réaffirmé l’intérêt de sa structure pour le FID.

Quant à Israël Guebo, Directeur Scientifique du FID a insisté sur les grandes lignes des thèmes articulés autour de la responsabilité et la sécurité, l’économie digitale, les nouveaux métiers du digital, la formation, la cryptomonnaie…

Enfin, Lebel N’GORAN, directeur de la revue scientifique a quant à lui exposé l’opportunité d’une revue scientifique au cours de ce forum. «C’est une grande première. La revue scientifique va poser les bases d’une réflexion sur le digital et aider à trouver des processus de développement fondés sur le digital. Les contributions peuvent être envoyées à dex@fid.ci », a-t-il expliqué.

Source : acotonou.com

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

TIC - TECH - TICe - INNOVATIONS

Technologies / Twitter veut contrôler la diffusion des fausses informations

Publié

on

Une nouvelle politique de lutte contre le contenu manipulé entrera en vigueur sur le réseau twitter.

Le réseau social vient d’annoncer une nouvelle politique de lutte contre le contenu manipulé « pouvant causer des préjudices ».

A travers ce programme qui entrera en vigueur dès le 5 mars prochain, le réseau social va étiqueter les tweets contenant des informations douteuses et, au besoin, fournir à ses abonnés des liens pouvant les éclairer sur le fait concerné. Seront aussi étiquetés les « deepfakes », ces fichiers vidéo ou audio truqués pour manipuler l’opinion.

Cette nouvelle politique de Twitter permettra à la fois de lutter contre les fausses informations, mais également de cibler les médias fournissant les infox et leurs relais.

En plus de minimiser leur impact, le réseau social utilisera sa plateforme « Moments » pour fournir une sélection de tweets fournissant des informations venant de sources jugées crédibles.

Source : 7info.ci

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 091 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook & TWEETER

SUIVEZ-NOUS SUR TWEETER

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE

Show Buttons
Hide Buttons