Connecte-toi avec nous

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Côte d’Ivoire / Education nationale: L’Epp Bassam 4 en rénovation pour un coût de 25 millions de F Cfa

Publié

on

L’Epp Bassam 4 au quartier France, l’une des plus anciennes écoles de Grand-Bassam qui fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco et qui forme des élèves depuis 1917, est en rénovation depuis le début de cette année.

Pour un montant de 25 millions de F Cfa, il s’agit notamment de la restauration du bâtiment principal de l’école, du renforcement de la clôture, de la construction d’une cantine scolaire avec tout l’équipement et l’embellissement de tout l’établissement.

Cette initiative est du groupe MainOne dont la PDG, Funke Opeke était en visite en Côte d’Ivoire. Elle était accompagnée du directeur des opérations de ladite société en Côte d’Ivoire, Etienne Kouadio, du 5e adjoint au maire de Grand-Bassam, Traoré Siaka, lors de sa récente visite de chantier. « Nous avons reçu un accueil chaleureux des autorités de la Côte d’Ivoire, des autorités locales, de la population ainsi que des sous-traitants avec lesquels nous travaillons. Nous apprécions cette réception qui nous motive à faire plus », s’est-elle réjouie.

Poursuivant,  Funke Opeke a indiqué que la rénovation de l’Epp Bassam 4 entre dans le cadre des activités de responsabilité sociale de son entreprise. « Cette réalisation est pour nous une manière de témoigner notre reconnaissance à la population de Grand-Bassam qui a réservé un accueil chaleureux au projet d’atterrissement de notre câble sous-marin dans cette commune. Avant que nous ne lancions nos services au Vitib, nous avons décidé de rénover cette école pour montrer notre attachement à l’éducation, améliorer les conditions d’apprentissage des enfants », a-t-elle ajouté pour justifier le geste de sa société.

Pour Traoré Siaka, 5e adjoint au maire de Grand-Bassam, au-delà de la rénovation de l’Epp Bassam 4, il s’agit pour sa commune de bénéficier à travers  cet atterrissement du câble sous-marin d’autres avantages au profit de sa population. « A travers MainOne, ce sont des emplois qui ont été créés pour nos jeunes, ainsi que d’autres actions sociales qui seront réalisées dans l’avenir », s’est réjoui M. Traoré.

Les travaux de réhabilitation de l’école vont s’achever fin mai. Les infrastructures seront livrées début juin. Notons que la société bienfaitrice MainOne installée au Vitib à Grand-Bassam est un groupe qui évolue dans l’écosystème numérique. A travers son implantation en Côte d’Ivoire et précisément à Grand-Bassam, c’est une cinquantaine d’emplois directs crées au bénéfice des populations.

SOURCE: (fratmat.info)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Covid-19: Le Synesci ouvre une formation gratuite en ligne pour les élèves

Publié

on

En raison du confinement dû à la maladie à coronavirus, le Synesci veut permettre aux élèves de garder le contact avec leurs cahiers. Tout en saluant et encourageant les autorités pour les mesures prises en vue de freiner cette pandémie, les enseignants, militants du Synesci, ont mis à la disposition des apprenants une possibilité d’étudier en ligne après la fermeture des établissements. Depuis le 25 mars, plusieurs enseignants ont répondu à l’appel de cette organisation syndicale d’enseignants du secondaire.

« Pour soutenir nos autorités, en tant qu’enseignants, notre contribution sera de maintenir le niveau de nos élèves afin de ne pas avoir des résultats catastrophiques aux examens à grand tirage ( Bepc, Baccalauréat). C’est pourquoi, le Synesci a créé sur sa page Facebook « synesci officiel », un lien invitant les enseignants à s’y inscrire », dira Ekoun Kouassi, le secrétaire général national du Synesci. Ainsi, les enseignants ont décliné leur identité, leur discipline et leur numéro whatsapp. Toutes les disciplines du secondaire ont été retenues.

L’élève contactera le professeur par WhatsApp selon la discipline en lui présentant des exercices, des questions de cours…

Ekoun Kouassi invite les parents d’élèves et les élèves à saisir cette opportunité gratuite pour apprendre et maintenir le niveau des enfants.

Source : fratmat.info

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Covid-19 : la FESCI réagit à la fermeture des résidences universitaires

Publié

on

Des publications sur les réseaux sociaux portant sur la fermeture des résidences universitaires à cause du COVID-19 a été démenti par la FESCI.

« La FESCI tient à rassurer l’ensemble des étudiants vivant en résidences universitaires que les rumeurs faisant état de la fermeture imminente desdites résidences comme mesure prise par le gouvernement ne sont  aucunement fondées”, indique le secrétaire général national, Saint Clair Allah.

La FESCI salue les mesures de prévention et de protection prises par le Président de la République Alassane Ouattara dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID 19.

Le secrétaire général appelle la communauté estudiantine et scolaire, et l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire au respect scrupuleux des mesures.

Le secrétaire général appelle la communauté estudiantine et scolaire, et l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire au respect scrupuleux des mesures.

Source : yeclo

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Sénégal / Plus de revenus à cause du COVID-19, les promoteurs d’écoles privées de Guédiawaye en détresse

Publié

on

In extenso, le communiqué des promoteurs d’écoles privées. Ceux-là qui, au même niveau que l’école publique, ne dispensent plus de cours. Seulement, au contrario de leurs pairs de l’établissement public qu percevront leurs salaires, ils seront eux, sans revenus d’où leur cri de coeur.

L’heure est grave. Tout le monde est inquiet. La situation mondiale et nationale en particulier a créé une psychose à tous les niveaux. Le COVID-19 n’arrête pas progresser et obligeant nos autorités étatiques à prendre des mesures pour interrompre la chaîne de transmission. Le collectif des prometteurs d’Ecole privées soutient le gouvernement en acceptant entièrement toutes les dispositions prises par le chef de l’Etat.

closevolume_off

La première mesure a été prise le 14 Mars 2020 concernant nos écoles. Cet état de fait a fini de créer des situations inquiétantes et bouleversantes dans le secteur de l’enseignement privé laïc à Guédiawaye.

Dans ces institutions où évoluent prés d’un millier d’employés, des responsables de famille sont dans l’émoi et l’administration. Aucun espoir de salaire pour cette fin de mois parce que nos élèves ont quitté depuis mi-Mars et pour les prochains mois rien n’est encore certain.

Nos bailleurs (propriétaire de bâtiments) nous acculent. Sans oublier d’autres engagements à respecter auprès de certaines institutions financières et autres. Voici pourquoi nous lançons ce cri de cœur à qui droit pour que notre situation fasse l’objet d’une attention particulière.

Pour terminer nous appelons tout peuple sénégalais à respecter les mesures prises par l’Etat et prions le bon Dieu de protéger le monde de cette maladie.

A nos organes de santé nous leur tirons le chapeau et leur disons : Courage.

 

Source : adakar.com

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 212 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook & TWEETER

SUIVEZ-NOUS SUR TWEETER

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE

Show Buttons
Hide Buttons