Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / Bouaké, pour une performance du système éducatif, des élèves et enseignants veulent «marcher sur les Traces de Kandia…»

Publié

on

Démarré le 02 Mai dernier au Lycée Moderne de Jeunes Filles de Bouaké, un séminaire réunissant des responsables du système éducatif sur le thème, « le chef d’établissement face aux enjeux de la qualité dusystème éducatif ivoirien », a été initié par l’Association des Chefs d’Établissement et Adjoint du Secondaire de Côte d’Ivoire (ACEASCI), avec son président Coulibaly Souleymane, proviseur du Lycée Moderne Nimbo de Bouaké, en vue de réfléchir sur la fonction du chef d’établissement.

Avec pour objectif principal, la réflexion sur le véritable rôle rationnel que doit jouer le chef d’établissement face aux perspectives de qualité et de performance du système éducatif ivoirien, cette contribution devra être motivée par des conditions de travail plus améliorées et des critères d’employabilité ou de carrière plus payantes.

C’est dans ce cadre que des objectifs spécifiques à savoir, définir et préciser les critères ou indicateurs de qualité et de  performance adossés au fonctionnement du système éducatif ivoirien, démontrer comment les chefs d’établissements peuvent et doivent œuvrer à la qualité de l’école, mettre en évidence le rôle des adjoints aux côtés des chefs d’établissements dans la quête et le maintien de cette performance et de la qualité de l’école, identifier les conditions idoines et les moyens nécessaires devant permettre aux chefs d’établissements de faire face de façon pratique aux enjeux de qualité et de performance de l’école Ivoirienne, définir un profil type stratégique, fonctionnel et opérationnel du chef d’établissement, réfléchir sur une structuration en termes de prérogatives et d’agrégats de rémunération adossés au métier où l’emploi de « chef d’établissement », organiser la fonction de chef d’établissement afin qu’elle puisse efficacement appuyer la réalisation satisfaisante de la scolarisation obligatoire pour tous dans une perspective de qualité du système éducatif…, ont été définis de manière spécifique et à travers le thème central et les sous-thèmes.

Venus de différentes villes du pays, les chefs d’établissements et adjoints ont activement participé à ce séminaire avec la présence de Kandia Camara, ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle ce Samedi 04 Mai pour la fin des travaux.

Satisfait de voir sa ville accueillir cette rencontre de portée nationale, le maire Djibo Nicolas a remercié les organisateurs pour le choix de Bouaké.

Au cours d’une prestation poétique, Koffi Aya Blandine, élève en classe de 1ère A2 au Lycée Moderne de Jeunes Filles a, pendant son récit magistralement élaboré sur l’incivisme, fait savoir que « nous les élèves, ambitionnons marcher sur les Traces de la ministre Kandia Camara pour devenir comme elle.» Rejoignant l’élève dans ses propos, le président de l’ACEASCI, Coulibaly Souleymane a renchéri en expliquant que « le personnel éducatif doit être Sur les Traces de Kandia Camara pour la performance de sa gestion », tout en invitant ses collègues enseignants à faire preuve de loyauté envers celle qui, depuis sa nomination à ce poste ministériel, aurait fait le maximum pour les enseignants.

Pour Kandia Camara, « on ne peut pas parler d’amélioration de la qualité sans parler de formation. Si nous voulons que lesystème éducatif soit performant, les acteurs doivent être performants. Nous devons faire des chefs d’établissements, un maillon très essentiel de la chaîne…» Une communication a été faite par la ministre sur le thème central en expliquant que « le chef d’établissement doit être un ivoirien nouveau.»

Par la suite, la ministre explique qu’après avoir effectué un séjour à Dubaï pendant le mois de Février passé au cour du forum international de l’éducation, le meilleur enseignant au niveau mondial aurait été désigné.

« Il y’a des lauréats qui nous ont été présentés et le meilleur enseignant au niveau mondial a été désigné. Il s’agit d’un instituteur du primaire Kenyan. Ce dernier donne des cours dans une école primaire en zone rurale. Nous nous sommes rendus compte que plusieurs pays participaient à cette compétition, raison pour laquelle nous avons pris la décision de faire compétitir les enseignants ivoiriens.

SOURCE: (koaci.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / La lecture promue auprès des élèves et enseignants de Niakara

Publié

on

L’inspection de l’enseignement préscolaire et primaire (IEP) de Niakara a organisé, mercredi, la 2 ème édition de sa “Journée du livre et de la lecture” au cours de laquelle les autorités administratives et politiques locales ont exhorté les élèves et enseignantsq à aimer la lecture et à lui accorder “une place de choix ” pour booster les résultats scolaires.

La préfette de Niakara, Maténin Ouattara, patronne de la 2ème édition de la “Journée du livre et de la lecture” de l’IEP de Niakara, a insisté sur l’importance de la lecture dans l’éducation, la formation et l’édification de l’homme.

“La lecture est un puissant moyen d’acquisition de savoir, d’instruction et donc de transformation profonde de l’être humain”, a-t-elle fait savoir.

Le maire de Niakara, Pierre Koné Nakahouélé, il s’est réjoui non seulement de la tenue de cette célébration dans sa localité félicitant l’IEP de Niakara pour cette initiative “qui nous unit autour du livre, œuvre de l’esprit qui nous fait voyager et brise les barrières”.

La 2ème édition de cette Journée du livre et de la lecture, qui a eu pour thème “Le livre comme outils de réconciliation des peuples”, a été une occasion pour les différents intervenants de rendre hommage aux écrivains ivoiriens mais aussi et surtout d’encourager l’accès du livre aux populations.

Cette cérémonie a été parrainée par le sénateur du Hambol, Simon Ouattara Lamine, et présidée par le directeur régional de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, André-Emmanuel Coulibaly Tiémoko.

La rédaction / AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / Les activités socioculturelles et sportives lancées au lycée moderne de Ouangolodougou

Publié

on

Les activités socioculturelles et sportives du lycée moderne Alassane Ouattara de Ouangolodougou ont été lancées, vendredi, au sein de l’établissement en présence du sous-préfet et de nombreux parents d’élèves.

“Les activités socioculturelles et sportives lancées ce jour marquent  le début des activités culturelles qui atteindront leur apothéose avec la phase finale du Festival des arts et de la culture (FESACULT) de la région du Tchologo, organisé cette année à Ouangolodougou. Le commencement des activités sportives qui connaîtront aussi leur épilogue avec les compétitions de l’OISSU”, a dit le proviseur du lycée, Makadi Sori.

Le proviseur demande le soutien des parents et des partenaires de l’école afin de permettre au lycée de glaner des prix à l’occasion de ces deux grands rendez-vous que sont l’OISSU et le FESACULT.

La rédaction / AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / Lancement des activités socio-culturelles de l’IEP Abengourou Indénié

Publié

on

La structure d’animation et de loisir de l’Inspection d’enseignement primaire (IEP) Abengourou Indénié dénommée SALIA a procédé, vendredi, à Abengourou au lancement de ses activités socio-culturelles et sportives.

La cérémonie de lancement officiel a eu lieu au groupe scolaire Boko Kouao Eugène d’Abengourou, en présence de l’IEP, Koffi Kouadio Jeannot, de la directrice du Centre d’animation et de formation pédagogique (CAFOP) d’Abengourou, Kakou N’Goran Virginie et du représentant du directeur régional de l’éducation nationale (DREN).

Le président de la SALIA, Bamba Singo dit Sékalanga, a indiqué que l’objectif est de détendre et d’épanouir les enseignants et leurs élèves. Au programme des activités, des compétions sportives inter secteurs, entre enseignants et des inter classes entre élèves, ainsi que des chants, danses poésie et des ballets et une sortie détente.

Le lancement des activités socio-culturelles de la SALIA a été marqué par plusieurs compétions sportives dont un match de handball entre enseignantes. Les finales se joueront en mai à la date de la fête des enseignants.

La rédaction / AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 091 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook & TWEETER

SUIVEZ-NOUS SUR TWEETER

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE

Show Buttons
Hide Buttons