Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Cérémonie de lancement du Centre d’Excellence Africain Mines et Environnement Minier (CEA MEM) de l’INP-HB

Publié

on

Dans le cadre de la mise en œuvre de son Centre d’Excellence Africain Mines et Environnement Minier (CEA MEM), l’Institut National Polytechnique Félix HOUPHOUËT BOIGNY a organisé ce mardi 05 décembre 2017, la cérémonie de lancement officiel de ses activités, doublée de la tenue du premier comité de pilotage du projet CEA MEM qui s’est déroulé le 06 décembre 2017 au sein dudit Institut.

Placée sous la présidence de Mme le Professeur BAKAYOKO LY-RAMATA, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, cette manifestation visait à présenter officiellement aux ministères impliqués, aux entreprises minières partenaires du projet et au grand public, les activités du CEA MEM.

Se saisissant donc de cette occasion solennelle, M. KOFFI N’Guessan, Directeur Général de l’INP-HB a exprimé toute sa reconnaissance au Gouvernement de la Côte d’Ivoire pour les soutiens multiformes apportés à l’INP-HB, dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet.
Il a par ailleurs adressé ses remerciements aux autorités de la Banque Mondiale pour cette opportunité offerte aux pays de renforcer les capacités de certains Instituts afin que ceux-ci deviennent, des pôles d’attraction pour les études et aussi des instruments visant à contribuer à l’intégration africaine par la formation et la recherche.

En marge de cette cérémonie de lancement, il s’est tenu du 05 au 08 décembre 2017, un atelier de réflexion organisé par le CEA MEM et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) à travers le réseau Activité Minière, Environnement, Développement Economique et Ethique (AMEDEE). Cette rencontre scientifique qui a rassemblé des chercheurs de trois continents (Afrique – Europe – Amérique) est destinée à faire prendre conscience des enjeux de la restauration et la préservation de l’environnement, notamment après l’exploitation minière.
Ces réflexions s’intègrent dans l’actualité du moment, axée sur les défis du développement durable et des changements climatiques.

Créé en 2016 grâce au concours de la Banque Mondiale, le Centre d’Excellence Africain Mines et environnement Minier de l’INP-HB vise à former des ingénieurs innovants et des docteurs performants dans le domaine de l’activité minière. Le projet pédagogique est conçu pour une réelle adéquation entre la formation dispensée et les besoins des entreprises de sorte à faciliter l’insertion professionnelle des auditeurs.

Ce centre forme des étudiants issus de différents pays à travers un recrutement minutieux et rigoureux. Au titre de l’année académique 2017-2018, les étudiants ont été recrutés dans neuf (09) pays, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la République Centrafricaine et l’Union des Comores.

Pour la rentrée 2018-2019, le centre s’ouvrira aux étudiants du Libéria, de la Sierra Leone, du Ghana, du Sénégal et de la République du Congo.

INPHB

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / Reprise des cours à Yamoussoukro après une grève liée au Coronavirus

Publié

on

Les cours ont repris mardi dans les établissements primaires et secondaires de Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne, après une grève lancée par les professeurs à la suite de la détection d’un cas de coronavirus chez un élève. « Tout est rentré dans l’ordre. Les enseignants ont pu échanger avec le directeur de la Santé, ils ont été rassurés. Les enfants en contact avec celui testé positif sont sous surveillance, les meures barrière sont respectées partout », a dit à l’AFP Baba Kaké, directeur régional de l’Education nationale. »Nous avons repris les cours ce matin dans toutes les écoles de Yamoussoukro suite à une rencontre hier (lundi) avec le préfet de région, le directeur régional de l’éducation nationale et le directeur régional de la santé » a déclaré à l’AFP Ouly Adama, professeur d’histoire géographie et secrétaire général de la section locale du Syndicat national des enseignants du secondaire de Côte d’Ivoire (SYNESCI). »Le cas de contamination de l’élève a été reconnu par les autorités et tous ses contacts ont été mis sous surveillance. A l’école, il portait un masque et tous les élèves de sa classe en portaient également. Il semble qu’il n’y a donc pas de danger », a-t-il affirmé. »Chaque matin, on prendra la température des élèves de sa classe », a précisé Ouly Adama qui a souligné que « les enseignants n’ont toujours pas eu de kit de protection de la part de l’Etat », une de leurs demandes.L’Education nationale travaille pour trouver des solutions afin de fournir des masques aux professeurs, a assuré M. Baba. Les enseignants avaient lancé un mot d’ordre de grève pour deux semaines, le 22 mai, après la détection d’un cas de coronavirus chez un élève de terminale du lycée scientifique de Yamoussoukro. Il avait fait son test à Abidjan, mais n’avait pas attendu le résultat et était rentré pour la reprise des cours qui avait eu lieu le 18 mai.La Côte d’Ivoire est relativement peut touchée depuis le premier cas en mars. Elle a enregistré 2423 cas positifs et 30 décès, selon le dernier bilan de lundi.

 

Source : MENET-FP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / Un convoi d’élèves quitte Bouaflé pour Abidjan

Publié

on

La direction régionale de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle de Bouaflé a organisé, mercredi, un convoi de cinq cars avec à leur bord près de 250 élèves et étudiants.

Ce convoi a quitté Bouaflé aux environs de 10H30mn pour Abidjan, la capitale économique où les cours ont repris depuis lundi après deux mois de fermeture des établissements scolaires due à la maladie à Coronavirus COVID-19.

Les parents ont déploré le non-respect de la distanciation dans les cars. « Le problème de distanciation dans le car n’a pas été respecté. Vraiment, nous déplorons ce cas de situation », a souligné un parent d’élève, Goré Bi Djè Jules.

Les avis des parents sont partagés en ce qui concerne le tarif des cars qui est passé de 5000f à 10000 FCFA. « Le tarif est prenable compte tenu de la situation. Dans les coulisses, on nous fait savoir que le tarif dans les gares est de 15000 F CFA », a indiqué un parent d’élève, Coulibaly Nanga, en fonction à la direction régionale de l’Agriculture de Bouaflé.

« Au moment du départ des enseignants et élèves à Yopougon Figayo, il était dit, 5500 FCFA Abidjan-Bouaflé. A ma grande surprise ici à l’intérieur on parle de 10000 FCFA. Je ne comprends pas. Comme c’est pour mon fils, je me suis plié pour payer la somme, l’enfant étant en classe d’examen », a soutenu M. Goré Bi Djè.

Des élèves ont, pour leur part, exprimé leur volonté d’observer les mesures barrières dans leur école et dans la rue à Abidjan. « Je vais à Abidjan et comme je sais que la COVID-19 y est présente, je ferai l’effort de respecter les mesures barrières afin de ne pas contracter cette maladie », a indiqué l’élève, Goré Bi David en classe de terminale dans un lycée à Abidjan.

Chaque car, pour ce convoi, transportait 50 passagers contre 64 initialement prévus, selon un convoyeur.

Source : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / COVID-19 : Des thermomètres à infrarouge offerts au CHR de Bondoukou

Publié

on

Le maire de Bondoukou, Koné Hiliassou a offert, mardi des thermomètres à infrarouge au centre hospitalier régional (CHR) de Bondoukou dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à Coronavirus.

Selon le directeur départemental de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Beda Bertin, ces thermomètres permettront également de prendre la température des passagers aux corridors de la ville, en attendant l’installation d’un centre de dépistage du COVID-19 dans la région.

Le directeur a profité pour rassurer la population sur le cas de Gouméré, testé positif du COVID-19 qui a été pris immédiatement en charge à Abidjan. Il a invité la population au respect des mesures barrières édictées par le Gouvernement pour briser la chaîne de contamination de la Pandémie.

Le maire Koné Hiliassou avait offert des dispositifs de lavage de mains à plusieurs établissements scolaires de sa circonscription dans le cadre de la reprise des cours à l’intérieur du pays.

Source : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 305 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook & TWEETER

SUIVEZ-NOUS SUR TWEETER

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE

Show Buttons
Hide Buttons