Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

CAFOP 2018 : Le chronogramme complet connu

Publié

on

Les préinscriptions au concours d’entrée dans les Centres d’animation et de formation pédagogique (CAFOP-2018) ouvertes depuis le 20 novembre 2017 prendront fin le 09 février 2018, annonce un communiqué de la Direction des examens et concours (DECO).

Conformément à la session précédente, ce concours est uniquement ouvert aux diplômés du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) pour le cycle d’instituteurs adjoints (IA).

Le paiement des frais de visites médicales qui a démarré le 29 novembre devrait prendre fin le 23 février 2018. Les examens médicaux se feront à Abidjan et Bouaké du 11 décembre au 13 février 2018 et la délivrance des attestations de visites médicales du 19 novembre au 20 février 2018.

Le paiement du droit d’inscription qui est effectif depuis le 20 novembre prendra fin le 03 mars 2018 et les demandes d’authentification administrative du diplôme du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) prennent fin le 09 février 2018.

Peuvent concourir, les postulants de nationalité ivoirienne et titulaires du BEPC âgés de 18 à 36 ans au 31 décembre 2017.

Les dossiers de candidatures comportent un original de l’extrait d’acte de naissance datant de moins d’un an, un casier judiciaire datant de moins de six mois, un certificat du certificat de nationalité ivoirienne, une attestation médicale d’aptitude à la fonction enseignante (DMOSS), une quittance individuelle et originale des droits de concours, une photocopie de la carte nationale d’identité ou de l’attestation d’identité en cours de validité, une enveloppe A4 préaffranchie modèle Poste-CI.

Lors de la session 2017, près de 70.000 candidats ont pris part aux compositions pour 5000 places d’instituteurs adjoints, rappelle-t-on.

bsp/fmo/ AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / Rencontre MESRS- Fondateurs de Grandes écoles privées

Publié

on

Vendredi 22 mai 2020 – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, a reçu à son cabinet, les fondateurs des Grandes écoles privées, réunis au sein de l’Union Patronale de l’Enseignement Supérieur Privé (UPESUP). L’ordre du jour a porté sur la continuité pédagogique post Covid-19. Les questions portent sur les enseignements dispensés, le taux des cours effectués, l’organisation du BTS, la conduite à tenir pour le respect du calendrier annuel ont été abordées. Les fondateurs ont sollicité l’aide de la tutelle pour pouvoir respecter les mesures barrières.

 

Source : enseignement.superieur

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / Covid-19 : Le lycée moderne de Bonon reçoit des kits d’hygiène

Publié

on

Le Conseil régional de la Marahoué et le Comité de gestion scolaire (Coges) ont offert, mardi, du matériel sanitaire au lycée moderne de Bonon, pour encourager au respect des mesures barrières engagées pour la lutte contre la Covid-19, dans le cadre de la réouverture des établissements scolaires.

Ont été offerts, six seaux, 33 cache-nez, 10 kg de savon en grain, cinq litres d’eau de javel et cinq pots de gel hydro-alcoolique.

Le proviseur du lycée moderne de Bonon, Effoué Eponon, a remercié les donateurs pour l’intérêt qu’ils portent à l’école tout en jugeant insuffisants ces don au regard des besoins exprimés par son établissement.

L’école ivoirienne a dû fermer durant deux mois, afin d’éviter la propagation du Coronavirus en Côte d’Ivoire. Avec le retour à l’école pour certaines classes, les établissements doivent être accompagnés de kits sanitaires pour le respect des mesures barrières que sont la distanciation sociale, le lavage systématique des mains avec du savon, l’utilisation de gel hydroalcoolique et le port de masque de protection.

 

Source : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / Covid-19 : Les syndicats du secteur éducation-formation désertent les classes

Publié

on

Les syndicats du secteur éducation-formation de Yamoussoukro ont appelé mercredi à un arrêt total des cours dans la ville à compter de vendredi en vue « d’interpeller » les autorités et « dénoncer leur attitude » face à la gestion d’un cas suspect de contamination à la Covid-19.

Selon les syndicalistes, un élève en classe de Tle au lycée scientifique, en provenance d’Abidjan, aurait été déclaré positif au Covid-19. Malgré son état, l’apprenant aurait pris part à des cours depuis la reprise souhaitée par les autorités ivoiriennes.

Cette information, qui n’a pas encore été confirmée par le comité local de lutte contre les épidémies, a pourtant fait le tour de la ville et renforcé la psychose créée par le retour massif des « Abidjanais ».

Le lycée scientifique ainsi que les lycées mixtes 1 et 2 ont ainsi été désertés par les enseignants par peur de propagation de la maladie.

« Chacun est responsable de sa sécurité sanitaire devant le danger qui guette. Ceux qui veulent faire cours peuvent aller dans les classes mais nous, nous ne pouvons pas demander à nos membres de prendre de si gros risques », a déclaré un membre de la plateforme des syndicats, Lida Jean-François.

 

Source : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 301 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook & TWEETER

SUIVEZ-NOUS SUR TWEETER

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE

Show Buttons
Hide Buttons